Comment reconnaître un mythomane (2/2)

Comment reconnaître un mythomane (2/2)
5 (100%) 1 vote

Mythomane

LES CONSEQUENCES DE LA MYTHOMANIE

Ayant souvent manqué de valorisation, de repères (d’un père, d’une mère absente..), de soutien affectif, d’amour ou bien en ayant eu tout de même mais se sentant malgré tout insatisfait de ce qu’il aurait pu recevoir.

Ce dernier pourrait donc tout à fait rechercher inconsciemment à avoir plus que ce qu’il aurait eu jadis en estimant ne pas avoir été assez comblé en fonction de ses manques, de ses besoins.

Ainsi cette forte solitude intérieure dont il souffrira et qu’il essaiera de combler en s’inventant une vie meilleure afin d’être mieux accepter et aimer par les autres mettra le mythomane en position d’échec par rapport à l’acceptation de lui-même puisque ne réussissant à s’accepter malgré ses manques.

Fuyant la réalité, le mythomane sera donc bien en souffrance du fait de son histoire personnelle et n’envisagera probablement pas le fait de pouvoir exister et être aimé pour ce qu’il est puisque cela lui est insupportable.

Ne s’aimant pas, évitant les frustrations, les manques, ayant un désir de toute puissance, cherchant plutôt inconsciemment à être reconnu pour ce qu’il n’est pas, se fuyant et se mentant à lui-même, une consultation psychologique en ligne ou en cabinet pour l’aider à se traiter seront souvent difficiles pour lui à accepter puisque étant dans le déni de la réalité.

Ce seront d’ailleurs souvent les proches de la personne souffrant de mythomanie qui consulteront éventuellement un psy en ligne pour mieux la comprendre et/ou l’aider ou bien en l’incitant à consulter elle-même.

Il arrive que certains mythomanes en grande souffrance, inquiets pour eux-mêmes et fatigués par leur fonctionnement entreprennent volontairement un travail sur eux-mêmes.

Toutefois, une psychothérapie avec un psychologue en ligne, représentant une réelle rencontre avec soi, il sera souvent très difficile pour un mythomane d’accepter sa propre réalité alors que fuyant la vérité.

QUEL COMPORTEMENT AVOIR EN PRESENCE D’UN MYTHOMANE ?

Les mythomanes confondent fantasme et réalité.

Fantasme de toute puissance et jouissance, plaisir à croire que tout puisse être possible.

Le mensonge est mis à profit pour eux afin d’alimenter leur désir de reconnaissance en s’inventant un personnage faisant rêver, une vie qu’ils feront apparaître aux yeux des autres comme exceptionnelle.

Malheureusement, du fait de ses incohérences et de ses nombreux mensonges, le mythomane aura souvent tendance à se perdre dans tous les « uniformes » qu’il endossera et finira tôt ou tard par être démasqué.

Ainsi, la découverte par les proches, les amis et/ou l’entourage du « poteau rose » sera souvent problématique pour eux aussi car ils ne comprendront pas bien pourquoi la personne qu’ils aimaient tant et avec qui ils entretenaient de bons rapports puisse être en fait quelqu’un d’autre !

Les conséquences pourront être désastreuses puisque les réactions négatives vécues par les proches (sentiment d’incompréhension, de se sentir trahie.) pourront tout à fait retentir négativement sur la personne même du mythomane.

En effet, luttant au départ pour plaire en se créant un personnage idéal, ce dernier pourrait finir par se sentir rejeté par les autres puisque démasqué.

Risquant de se sentir honteux, voir ridicule auprès des autres, cette situation pourrait tout à fait s’avérer insupportable à vivre par la personne atteinte de mythomanie.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ces derniers finissent parfois par rompre certaines relations ou « disparaître encore de la circulation » pour partir autre part et recommencer dans un endroit leur impérieuse nécessité d’exister au travers des autres en s’inventant une vie meilleure.

FAUT-IL CHERCHER À LES DEMASQUER ?

Toute la difficulté est là.

Le mythomane est un être fragile, qui souffre « psychiquement parlant » et qui lutte intérieurement pour se créer un monde imaginaire dans le but de se protéger de sa propre réalité qu’il aura probablement difficilement du mal à supporter et accepter si on l’y confronte.

Dans ces circonstances, il est souvent recommandé de ne pas le mettre face à ses propres incohérences ou ses mensonges car il risquerait de pouvoir très mal le vivre et « décompenser » sévèrement, voir d’avoir des réactions agressives, violentes.

Imaginez s’il découvrait trop brutalement ne pas être celui qu’il veut se persuader à être. Tout son monde s’écroulerait.

Un mythomane pourrait tout à fait devenir violent (soit envers lui, soit vis-à-vis des autres) et perdre la maitrise de lui-même s’il était découvert ou démasqué à son « propre jeu ».

Celui de fuir ce qu’il est lui-même ou percevoir dans le regard des autres, qu’en fait, il n’est pas vraiment la personne qu’il prétendait être c’est-à-dire un personnage souvent idéalisé et valorisant.

FAUT IL FAIRE SEMBLANT DE NE PAS VOIR QU ON A AFFAIRE A UN MYTHOMANE ?

Pas vraiment non plus.

Un mythomane aura besoin d’aide et de soutien de la part de ses proches pour qu’ils puissent l’inciter malgré tout à consulter un psy en ligne ou en cabinet afin que ce dernier arrive éventuellement à comprendre l’origine de sa douleur.

Aller dans le sens du mythomane en acceptant ses mensonges et son monde imaginaire qu’il se créer auraient comme conséquence de le maintenir dans le déni et donc que nous aussi nous participions d’une certaine manière à aggraver son état et d’entretenir le schéma négatif dans lequel il s’enferme.

Comme énoncé précédemment, le confronter trop durement à sa propre réalité peut être compliqué aussi.

En fait, tout dépendra des capacités de la personne souffrant de mythomanie à dépasser ses angoisses en acceptant la réalité, c’est à dire qui il est et pourquoi il se fuit ou ne s’aime pas.

Chaque cas sera donc spécifique et dépendra des forces du patient à pouvoir entreprendre un travail d’introspection sur lui-même et d’accepter l’aide psychologique que le psy en ligne pourrait éventuellement lui proposer.

Une réflexion au sujet de « Comment reconnaître un mythomane (2/2) »

  1. Bonsoir…
    Je commence à sérieusement me demander si ma cousine n’est pas mythomane… Elle est encore jeune… Je ne sais pas du tout comment faire pour rester au près d’elle sans risquer d’en souffrir… Surtout que nous avons 20 ans d’écart et aillant moi des enfants en bas âges qui souffrent déjà beaucoup de ma séparation avec leur père… Je me dis que je dois penser à nous protéger…
    Mais comment faire ? Je ne peux pas la confronter elle pourrait s’effondrer ou pire devenir dangereuse…
    Je devrais prendre mes distances mais là encore comment faire pour qu’elle ne sombre pas et ou qu’elle ne devienne dangereuse…
    Alors que faire pour être dans le juste milieu sans m’en mêler ???
    D’avance merci
    Cordi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *